Romans

Romans

Imprimer la fiche
Sarah quand même
Régine Detambel
Sarah quand même
Actes Sud

Date de parution : 2023
Présentation

Sarah quand même (Actes Sud, 2023) roman

Centenaire de la mort de Sarah Bernhardt. Régine Detambel revient sur les dernières années de la vie de la grande tragédienne, sur ses triomphes, ses amours, ses lendemains qui déchantent, ses obsessions, sa fortune, ses sommets…


Note de l'éditeur

Sur les planches elle se changeait en Phèdre, Jeanne d’Arc ou l’Aiglon. Elle pouvait incarner les rôles les plus prestigieux, les personnages les plus jeunes, en dépit des outrages de l’âge, contraignant son corps jusqu’à décider un jour, en toute conscience, de se faire amputer d’une jambe pour que cesse enfin la souffrance qui l’entravait. Car c’est bien la liberté que Sarah Bernhardt plaçait au-dessus de tout : celle d’aimer qui elle voulait, de vivre comme elle l’entendait, fantasque, passionnée, extravagante… Dès lors, « Quand même » s’inscrivit naturellement sur le fronton de son existence et demeura la devise de celle qui fit toujours preuve d’une volonté indomptable.

Pour partager les deux dernières décennies de cette vie d’exception, Régine Detambel se glisse dans le regard de Susan, amante éphémère, admiratrice de toujours, entrée spontanément à son service, mi-secrétaire, mi-accompagnatrice… souffre-douleur aussi. Plus qu’une plongée dans les triomphes de l’illustre tragédienne, Sarah quand même restitue son engagement total, son courage, ses fêlures, ses amours, les lendemains qui déchantent, les obsessions, les sommets et les tréfonds du théâtre de la Belle Époque et de l’entre-deux guerres. La Divine est ici sur scène à jamais. Juste cent ans après sa mort.

Auteure d’une œuvre littéraire de tout premier plan, bibliothérapeute et formatrice en bibliothérapie créative, Régine Detambel est Chevalier des Arts et des Lettres et lauréate du prix Anna de Noailles de l’Académie française.

Chez Actes Sud, elle est l’auteure d’un essai Les livres prennent soin de nous (2015) et de cinq romans : Son corps extrême (2011), Opéra sérieux (2012), La Splendeur (2014), Le Chaste Monde (2015) et Platine (2018).

 

Extrait

“J’ai été souvent malheureuse avec Sarah.
J’ai été malheureuse de n’être pas la seule femme à avoir visité sa chambre, de n’être pas
la seule à savoir qu’une chauve-souris, une vraie, immense, naturalisée, avec de larges ailes velues, est perchée sur un grand miroir. Pas la seule à avoir été présentée au squelette Lazare, debout au pied du lit, qui m’ouvrait ses os blancs et polis.
J’ai été malheureuse quand il y avait un homme vraiment important dans sa vie. J’ai été
malheureuse quand j’ai su qu’elle avait été mariée, quand j’ai su qu’elle avait divorcé, j’ai été malheureuse à chacune de ses rencontres avec des hommes très jeunes, et quand elle a rompu avec eux. J’ai été malheureuse quand elle était excessivement heureuse et j’ai été malheureuse quand elle était triste.
Manifestement elle aime cela, qu’une femme soit malheureuse auprès d’elle.
D’ailleurs Sarah ne parle jamais des vivantes, elle place les tragédiennes mortes au-dessus
de tout, mais au fond seuls les hommes l’éblouissent."